Comment les adresses email sont-elles structurées ?

Comment les adresses email sont-elles structurées ?

Les adresses courriel sont des identifiants uniques fournis par un fournisseur de services. Elles sont particulièrement utilisées pour recevoir des messages électroniques. Il s’agit notamment des fameux courriels ou emails. En effet, les adresses email sont particulièrement constituées d’un nom de l’utilisateur chez le fournisseur d’adresse courriel, accompagné d’un mot de passe pour identifier l’utilisateur. Quelles sont les précisions à connaître sur la structure d’une adresse email ?

Email structure : les règles de base

Les adresses mail sont des enchaînements de caractères. Lorsque ces derniers sont bien assemblés, vous allez pouvoir recevoir des courriers électroniques directement dans votre boîte de messagerie. La syntaxe des adresses email se résume par les normes RFC (Request For Comments). Selon les spécifications de cette norme, chaque exemple d’adresse mail doit être composé de 3 éléments à savoir :

  1. La première partie qualifiée de « locale ». Elle permet d’identifier la personne ou le service qui utilise cette adresse email. Elle est également appelée « utilisateur ».
  2. Le symbole @ : il permet de lier les 2 autres parties de la structure de l’adresse email.
  3. La 3e partie d’une adresse email est consacrée au nom de domaine suivi de son extension. Cela est indispensable pour l’identification du serveur de messagerie.

En fonction de la partie, certains caractères peuvent être autorisés, tandis que d’autres ne le sont pas. Leurs nombres sont limités. De même, vous ne pouvez pas mettre d’espace entre les caractères.

Email structure : la partie locale

La première partie de la structure d’une adresse email peut contenir jusqu’à 64 caractères. Il peut s’agir par exemple des lettres, des chiffres et/ou certains caractères spéciaux. Toutefois, sachez que certains fournisseurs de messagerie n’autorisent pas l’utilisation des lettres majuscules. Pour plus de précautions, vous devez donc vous en abstenir. Concernant les caractères spéciaux, voici ceux qui sont acceptés dans la partie locale : ! # $ % & ‘ * + – / = ? ^ _ ` . { | } ~. Par ailleurs, le caractère spécial « . » peut être accepté à certaines conditions. Il ne doit pas être placé en premier ou en dernier. De même, la répétition susceptible de ce caractère est interdite. Par la même occasion, le trait d’union est un caractère interdit en tout début ou en toute fin de la partie locale.

Email structure : la partie domaine

Le nombre de caractères autorisés au niveau de la partie domaine peut aller jusqu’à 253. Pour que le nom de domaine soit valide, il doit figurer dans le DNS (Système de Nom de Domaine). Par contre, une attention particulière doit être faite à ce niveau. En effet, le nom de domaine ne doit pas dépasser les 63 caractères. Cela prend en compte les lettres, les chiffres et/ou traits d’union. 

À l’inverse de la partie locale, les lettres peuvent être en majuscules dans la partie domaine. Par contre, le trait d’union ne doit pas être ni en premier caractère ni en dernier caractère. De plus, un changement de règles peut avoir lieu en fonction du fournisseur de messagerie que vous utilisez. C’est précisément le cas de Gmail et de Yahoo. En effet, ces fournisseurs refusent catégoriquement la création des emails qui contiennent un trait d’union. Voilà l’une des raisons pour lesquelles vous devez lire la politique et les règles d’utilisation d’une adresse email avant d’en créer.

Voilà les structures usuelles des différents mail que le fournisseurs de messagerie autorisent. Si ces structures sont respectées, alors les messages se retrouveront directement dans votre boite mail sans être bloquées. .